Les biais cognitifs qui peuvent faire capoter votre mariage

Josepho

10/02/2022

Les biais cognitifs qui peuvent faire capoter votre mariage

Avez-vous déjà entendu parler des biais cognitifs ? Vous savez, les "raccourcis" que notre cerveau fait pour prendre des décisions rapidement et éviter d'avoir trop à réfléchir...

Et bien sachez que ces biais peuvent vous faire passer un très mauvais moment lors de votre mariage, et de différentes manières ! Oui oui, vous avez bien lu. Ils peuvent vous faire prendre de mauvaises décisions, biaiser votre perception de la réalité et même vous laisser un mauvais souvenir du fameux jour-J !

Mais ne vous inquiétez pas, on va vous donner quelques exemples connus de biais cognitifs, ainsi que des astuces pour vous aider à (peut-être) les éviter !

Sommaire
1. Commençons par définir la "cognition"2. Du coup, un biais cognitif qu'est-ce que c'est ?3. Comment ces biais cognitifs peuvent vous rendre la vie difficile avant, pendant et après votre mariage ? 4. Comment éviter les biais cognitifs

Commençons par définir ce qu'est la "cognition"

Pour essayer d'être simple, la cognition c'est la capacité de notre cerveau à traiter une information en utilisant la mémoire, le raisonnement, le langage, l'apprentissage, l'intelligence, la résolution des problèmes, la prise de décision, la perception ou l'attention. 

Du coup, un biais cognitif qu'est-ce que c'est ?

La définition d'un biais cognitif de Wikipédia résume très bien ce que c'est : 


"Un biais cognitif est une distorsion dans le traitement cognitif (la cognition) d'une information. Le terme biais fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité. Les biais cognitifs conduisent le sujet à accorder des importances différentes à des faits de même nature et peuvent être repérés lorsque des paradoxes ou des erreurs apparaissent dans un raisonnement ou un jugement."

C'est donc un réflexe systématique de notre cerveau qui est faussement logique, irrationnel et inconscient. 

Comment ces biais cognitifs peuvent vous rendre la vie difficile avant, pendant et après votre mariage ? ⚠️ 

biais cognitif qui peut faire capoter son mariage
biais cognitifs qui peuvent faire capoter son mariage

Pour vous expliquer ça d'une manière simple, nous avons interviewé quelques-un.e.s de nos clients.es qui ont gentiment voulus se prêter au jeu en nous racontant leur mariage et les biais cognitifs qu'ils ont vécus.  On vous dévoile tout en dessous 👇. 

1. Le biais de généralisation  :

👉 C'est un raccourci mental de notre cerveau qui consiste à porter un jugement à partir de quelques éléments qui ne sont pas nécessairement représentatifs.

  • Le mariage de Virginie :

"Ma soeur s'était mariée  2 ans avant moi avec une robe d'un créateur indépendant, qu'elle avait payée très chère. Du coup, pendant la recherche de ma robe, je ne me suis jamais tournée vers la possibilité d'essayer des robes de couturiers, de créateurs indépendants ou des robes sur-mesure. J'avais vraiment associé ces robes à du luxe, donc à un tarif hors de prix. Sauf que... j'avais effectivement vraiment fait un raccourcis, car dans les faits, ces robes ne coûtent pas forcément plus chères. Elles restent dans les prix moyens entre 2000 et 2500 euros ! Je garde une petite amertume de mettre faite une idée pré-conçue sur des éléments non représentatifs !" 

biais cognitif de généralisation pendant un mariage

2. Le biais d'ancrage :

👉 C'est la manière dont est présentée une information et qui nous influence par manque de recul pour la considérer autrement.  

  • Le mariage de Vanille :

"J'ai participé à un salon avec ma mère, 9 mois avant mon mariage. J'avais quasiment tout booké mais il me manquait encore la robe et pourquoi pas des animations annexes. En rentrant dans le salon, on tombe directement sur une borne photo (que le salon avait loué).  À l'époque les bornes commençaient à émerger. Il faut aussi savoir que ma mère venait de participer à un mariage qui avait une borne et qu'elle avait complètement était séduite par l'animation ! Du coup, allez, on se prête au jeu et on se prend en photo ! On continue notre balade et on se fait arrêter par un stand de borne photo (le seul du salon). On tombe sur une commerciale avec un discours bien rodé, ma mère toujours aussi excitée par l'idée n'y voit que du feu, et hop on nous fait un devis ! Le lundi qui suit, je négocie une option et je valide le devis. Je n’avais ni cherché ailleurs, ni fais de benchmark (erreur de débutante, j'étais jeune). Je me suis clairement faite influencer par la manière dont une information a été présentée par la commerciale et par l’engouement excessif de ma mère. J'ai été aveuglée. Et je n'ai absolument pas eu de recul sur la situation, alors que j'aurais pu trouver une borne photo plus sexy et moins chère... !" 

3.  L'effet de halo :

👉 L'effet de halo affecte la perception d'une personne ou d'un groupe. Par exemple, une personne de belle apparence physique sera perçue comme intelligente et digne de confiance.

  • Le mariage de Corentin :

"J'étais en charge de trouver le photographe et je me suis aperçu que j'avais tendance à penser à une photographe de mariage. Oui c'est hyper bête comme réflexion quand on prend du recul ! Mais je me disais qu'une femme allait mieux capter la sensibilité du moment, qu'elle allait être plus romantique dans ses photos. Bref, tous les clichés infondés sur la femme. Du coup, je n’avais repéré que des photographes femme et pourtant il a fallu que ma femme et moi rencontrions Jean, un photographe (homme), on a eu un feeling de dingue avec lui et c'est lui que l'on a prit. Comme quoi... maintenant je me poserai plus de questions pour essayer de comprendre si ce que je pense est rationnel ou pas ! (Le pire c'est que j'ai réalisé ça seulement quand vous (Josepho) m'avez contacté et présenté les biais cognitifs).

effet de halo pendant un mariage

4. Le biais de conformisme :

👉 C'est lorsque l'on a tendance à vouloir faire comme tout le monde et ne pas oser se différencier. 

  • Le mariage de Chloé et Charles :

"On a été carrément influencés par les décorations de mariage sur Pinterest/Instagram. Nous avons passé nos journées sur Pinterest à tout épingler ce que l'on trouvait joli. Et au moment de faire des choix, on trouvait difficile de choisir des décorations qui nous plairaient à nous mais aussi aux invités. Alors que typiquement un mariage devrait être 100% pour le couple et pas pour faire plaisir aux invités. On osait pas trop sortir des rangs, du coup on a organisé un mariage hyper tradi avec la bonne déco du moment “champêtre” ou un brin coloré mais sans trop sortir des codes. Bon ça restait super joli, mais on s'est vraiment conformé à la tendance !"

biais cognitif de conformisme pendant un mariage

5. Le biais de négativité :

👉 C'est lorsque l'on donne plus de poids aux expériences négatives qu'aux expériences positives et que l'on a tendance à s'en souvenir davantage.

  • Le mariage de Marie :

    "Je pense avoir vécu un biais de négativité, mais j'ai pas vraiment d'exemple précis.  Mais je me rappelle m'être souvent dit “Ça, ça c’est pas passé comme je le souhaitais” , “J’aurais préféré que ce soit plus comme ça et ça moins comme ça” ou “si j’avais su j’aurais plus anticipé telle ou telle chose”. Alors même si ça reste le plus beau jour de ma vie, j'ai quand même beaucoup d'aspects négatifs qui me reviennent en tête quand je pense à mon mariage. Par contre, ma belle soeur qui s'est aussi mariée retient pour le coup plus les côtés négatifs de son mariage que le positif. Elle ne vous dira JAMAIS que ça a été le plus beau jour de sa vie ! Elle en a un très mauvais souvenir à cause de petites broutilles. Et elle n'arrive toujours pas à relativiser ! C'est vraiment dommage..."

    biais cognitif de négativité pendant un mariage

    6. La peur de manquer :

    👉 C'est lorsque l'on a peur de faire un mauvais choix qui nous ferait manquer une autre opportunité, potentiellement plus satisfaisante.

    • Le mariage de Édouard

    "Lors du choix des menus et boissons, nous avons à un moment abordé avec le traiteur la question de la quantité du vin à commander. Sa réponse a été immédiate : "il faut compter un tiers de bouteille par personne". On s'est regardé avec ma femme et on s'est dit que ça faisait 2 verres par personne, pour toute la soirée ! Même si le traiteur nous a expliqué que tout le monde ne consommait pas de la même manière, on a tout de suite eu peur de manquer. On a donc commandé une bouteille par personne en se disant que sur 6 heures de dîner, plus la soirée, il ne fallait absolument pas que nous tombions à court. Et pourtant, nos amis déjà mariés nous ont tous dit "on s'était dit ça aussi et c'était finalement beaucoup trop, ne faites pas la même erreur que nous !". Eh bien on l'a faite, et il nous est resté un énorme stock de vin que nous n'avons pas su quoi faire et où mettre..."

    biais cognitif peur de manquer

    7. L'effet Dunning Kruger :

    👉 C'est un biais qui amène les personnes les moins compétentes à surestimer leurs compétences et les plus compétentes à les sous-estimer.


    • Le mariage de Pascale et Romain

    "Pour nous accompagner sur la décoration du lieu nous avons fait appel à une architecte d'intérieur. C'était clairement elle la plus experte sur le sujet et pourtant nous étions assez critiques sur ce qu'elle proposait car nous souhaitions que tout soit parfait. Nous remettions notamment en question les idées qui sortaient aussi un peu de la norme (cf biais de conformisme !) en oubliant finalement que c'était justement pour ça que nous avions fait appel à elle. Tous les retours post-mariage les plus élogieux sur la décoration portaient finalement sur ces idées là ! N'étant pas les plus compétents, nous aurions dû laisser faire l'experte car du coup, on pense qu'on est passé à côté de décorations vraiment sympas..."

    Comment éviter les biais cognitifs ?

    Pas si simple puisque c'est votre cerveau qui réagit de manière inconsciente. Il est donc difficile de savoir les éviter. Cependant, voici quelques astuces à connaître : 

    • Connaître les biais cognitifs  pour en avoir conscience :

    Pour les éviter, rien de mieux que de les connaître, tout simplement. Vous saurez davantage les repérer, de prendre le recul nécessaire et donc, de les éviter !

    • Se forcer à prendre le temps de réfléchir :

    Parfois, il vaut mieux se poser et prendre son temps, réfléchir, peser les pours et les contres, afin d'éviter de prendre des décisions hâtives et de faire des erreurs de jugement !

    Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour éviter ces biais cognitifs et vivre le plus beau des mariages !