Skip to Content

D'où vient le nom Josepho

Le nom Josepho ne vous dit sûrement pas grand-chose et pourtant on lui doit beaucoup !

Popularisée par Fred Astaire ou Andy Warhol, la cabine photographique automatique, aujourd’hui appelée plus simplement photomaton ou cabine photo, a été inventée dans les années 20 aux Etats-Unis par Anatol Josepho. Aujourd’hui, dans notre culture selfie et réseaux sociaux, le photobooth n’a jamais été autant d’actualité, et c’est pourquoi, chez Josepho, on a voulu rendre hommage à son inventeur en nommant notre société à son nom.

Petit retour sur la vie trépidante d’Anatol Josepho !

Je découvre Josepho >

Né en 1894 à Omsk en Sibérie, Anatol Josepho se passionne dès son plus jeune âge pour la photographie. A l’âge de 15 ans, et impatient de découvrir le monde, Anatol quitte la Russie pour Berlin où il se fait embaucher dans un studio et commence à apprendre le métier de photographe.

C’est à partir de là que sa vie va commencer à basculer : Anatol est obnubilé par l’idée de créer des photographies de façon plus rapide et efficace, tout en diminuant leur coût afin de les rendre accessible à la classe moyenne.

Il se rend, quatre ans plus tard, à Budapest où il ouvre son propre studio photo. C’est là également qu’il commence à dessiner les premières ébauches de sa cabine photographique automatique. Pour permettre plus d’autonomie aux utilisateurs, son idée était de concevoir un système de mise en route depuis l’intérieur de la cabine qui serait opéré grâce à l’introduction d’une pièce de monnaie.

En 1920, Anatol retourne auprès de son père en Sibérie. Cependant, tout a changé suite à la Première Guerre Mondiale : l’Armée Rouge a envahi Omsk où la vie est devenue bien plus compliquée. Anatol décide donc de reprendre ses voyages, et embarque cette fois-ci pour Shanghai, connu à l’époque comme « le Paris de l’Est ». Sur place, il européanise son nom russe Josephwitz et ouvre son « Studio Josepho ».

Devenu un photographe de renom, Anatol reste un visionnaire et continue de penser à sa fameuse machine. Il embarque donc cette fois-ci pour les Etats-Unis, pays de tous les possibles, dans l’espoir de réaliser son American Dream. Il s’installe à New-York, après une arrivée à Seattle et un bref passage par Hollywood, où il lancera finalement son invention. Le succès est immédiat et dès 1925, son Photomaton Studio est installé sur Broadway où des milliers de personnes font la queue tous les jours devant son photobooth pour imprimer leurs « huit poses en huit minutes pour 25 cents ». Le jeune photographe se sera donné les moyens de ses ambitions, et le nom de photomaton qu’il a donné à sa cabine deviendra le nom générique de toutes les cabines photographiques. Anatol Josepho revend quelques années plus tard son brevet et le photobooth s’exporte sans tarder dans le monde entier.

Presque cent ans plus tard, la borne photo est évidemment plus sophistiquée avec des options d’impression et de partage en instantané, mais il toujours aussi amusant et continue de collecter des sourires dans le monde entier ! Il faut l’avouer, Anatol a eu du flair et Josepho a tenu à lui rendre hommage. 


Et comme une image vaut 1 000 mots, chez Josepho nous sommes ravis de vous accompagner dans la réussite de votre événement, professionnel ou particulier, en vous proposant l’offre la mieux adaptée à vos besoins.

Ensemble, collectons du smile !

Découvrez notre photobooth >

Photo Josepho de Manon Bataille

Par

Manon Bataille

Responsable marketing

Est-ce que cet article vous a plu ?
Merci pour votre retour
back to top